Jean-Louis Lamberty - Ne parlez pas derrière mon dos

« Comme il est facile de casser des noix… »

Dire du mal des Jean, c’est mal ; et des Jean-Louis, c’est encore pis ! Fermez les yeux, et écoutez : ce pur son rock’n roll, cette impertinence du tapping, est-ce Slash ? Mark Knopfler ? Cette voix rauque, est-ce Bruce Springsteen ? Que nenni. Regardez à présent. Ce blouson jaune à lunettes, c’est Jean-Louis Lamberty, alias Jean-Lou. S’il gratte pour nous aujourd’hui, dans la fumée du dancing, c’est pour dénoncer les gens dans les bistrots qui ne font rien qu’à dire du mal des autres alors que – je ne sais pas moi – il faudrait seulement leur demander de venir. Alors, si tel est votre cas, vous voilà prévenus : « 

– Attendez que je sois là, que je sois lààààààààhaaaaa ! »
 
tagsguitarelunettesveste-jaunefuméerocklooknoix